Bannière de Courtonne la Meurdrac

La très belle bannière de la confrérie de charité de Courtonne la Meurdrac est brodée recto-verso sur un velours de soie rubis: St Ouen d’un coté et St Maur de l’autre.

 

Relevés photographiques avant intervention:

IMG_0260

 

Le velours de soie est très dégradé:

IMG_2688

 

Après découd des passementeries et de la figure de St Ouen:

IMG_3286

 

Sur l’envers empesage léger de la broderie :

 IMG_3294

 

Puis découpe des tiges brodées :

IMG_3297

 

Après aspiration soigneuse, les broderies sont nettoyées à l’aide de solvants et d’un pinceau de soie :

IMG_3307

 

Puis le décor est reposé sur un velours neuf (ici, un velours entièrement polyester, stable à l’humidité et aux ultra-violets) :

IMG_3250

 

St Ouen en cours de nettoyage :

IMG_3353

 

Puis en cours de restauration :

IMG_3383

IMG_3357

 

 

Repose du saint au coeur de sa bannière :

IMG_3382

 

L’ensemble fini, du coté de St Ouen :

IMG_3375

 

et du coté de St Maur :

IMG_3378

 

La confrérie de Charité de Courtonne la Meurdrac fut érigée en 1505, temps des grandes épidémies. La confrérie a perdurée au long des siècles et fit consacrer cette bannière de procession en 1875. Les frères de charité ont souhaité voir inscrite après la date de 1505 et 1875, celle de 2010, année de sa restauration.

Le support de velours était entièrement dégradé, de larges lambeaux manquaient; la broderie (cannetille d’or lisse et frisée) ne présentait par contre qu’une oxydation mesurée et quelques fragilités mais pouvait être déposée et remontée sur un nouveau velours. Les représentations des saints ont été traitées en « conservation », seule la soutane de l’évèque  de soie violette a du être refaite entièrement. Le choix d’un velours polyester s’explique par la destination de l’objet qui va rejoindre une confrérie vivante et sera donc manipulé et non pas installé dans une vitrine.