Nettoyage et remontage d’un jeté de piano XIXème

Un assez beau travail de broderie ( soie et passementerie dorée)  avait été monté en dessus de piano.

Piano 1

L’ensemble était empoussiéré, la passementerie entièrement oxydée et le format tout en longueur n’était plus souhaité dans une maison sans piano.

Piano 2

Après démontage, les passementeries ont été éclaircies. La broderie de soie délicatement nettoyée au coton tige (il y avait risque de dégorgement), les dentelles dépoussiérées puis l’ensemble  reposé en un format plus carré sur un fond de soie neuve,

Piano 3

enfin remonté sur un velours de lin dans la tonalité de la pièce d’accueil.

Ce qui permet à cet ex-jeté de piano de retrouver une nouvelle vie sur les murs de sa nouvelle maison.